Biographie

Jean-François Payette est politologue. Il est titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université du Québec à Montréal et d’une maîtrise en relation international réalisée sous la direction de l’ancienne ministre des Relations internationales du Québec, Louise Beaudoin, et du philosophe et épistémologue, Lawrence Olivier. Il a également entrepris des études doctorales en science politique sous la direction de l’ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry. 

Il est chercheur à l’Observatoire sur la Politique et de la Sécurité dans l’Arctique (OPSA) et siège sur Conseil d’administration des Intellectuels pour la souveraineté (IPSO). Il a également été, de 2010 jusqu’à sa fermeture en 2012, chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en politique étrangère et de défense canadienne (PEDC).

Ses recherches portent principalement sur le nationalisme québécois, les relations internationales du Québec, la société québécoise et les provinces et territoires dans la question Arctique, la pensée et l’œuvre d’Albert Camus et les questions de méthodologie.

Il a notamment publié, avec Roger Payette, Ce peuple qui ne fut jamais souverain ─ La tentation du suicide politique des Québécois (Fides 2013), Introduction critique aux relations internationales du Québec ─ Le mythe d’une politique étrangère, 2e édition revue et augmentée, préfaces de Bernard Landry et de Louise Beaudoin, postface de Louis Balthazar (PUQ 2011), avec Lawrence Olivier, Vous avez dit terrorisme! Le 11 septembre ébranle les consciences (Fides 2011), avec Lawrence Olivier, Argumenter son mémoire ou sa thèse (PUQ 2010), avec Gérard Boulet, de Le nationalisme repensé ─ Essai d’ontologie critique (PUQ 2007), avec Lawrence Olivier, de Camus ─ Nouveaux regards sur sa vie et son œuvre (PUQ 2007) et, avec Julie Horne, Guide de méthodologie en science politique. À l’usage des étudiants de cycles supérieurs (Centre Paulo-Freire, 2007).